Après la déconvenue du Viêt Nam, le commandement militaire américain considéra que les armées américaines n'étaient pas adaptées pour ce type de conflit et qu'il était nécessaire de se concentrer sur des guerres plus conventionnelles notamment en se préparant à l'affrontement contre l'Union soviétique. La plupart de ces films concernaient la Seconde Guerre mondiale, qui était considérée par la société américaine comme la « guerre juste »[28]. Bac Giang (Vietnam) - Non loin de Hanoï, quatorze pierres tombales rendent hommage aux soldats nord-coréens tombés lors de la guerre du Vietnam contre les "impérialistes" américains. L'Armée de la république du Viêt Nam (ARVN) était composée de 700 000 hommes. Le 21 octobre 1967, une marche sur le Pentagone réunit plus de 100 000 personnes. Les effets sur l'environnement des agents chimiques, tels que l'agent orange, un défoliant très utilisé par les Américains, ainsi que les problèmes sociaux colossaux causés par la dévastation du pays après tant de morts ont certainement réduit la durée de vie de beaucoup de survivants. À la suite de l'attaque du Sud, le. Les mouvements de solidarité de l'identité noire au sein des troupes de guerre du Vietnam augmentèrent au fil du temps, les troupes noires se faisant appeler « Bloods » (Sangs). Le parallèle entre crimes vietnamiens et américains était par ailleurs d'emblée en novembre 1966 rejeté par J. P. Sartre : « Je refuse de mettre sur le même plan l'action d'un groupe de paysans pauvres traqués obligés de faire rêgner dans leurs rangs une discipline de fer, et celle d'une armée immense soutenue par un pays sur-industrialisé de 200 millions d'habitants. Du point de vue militaire, cette offensive, la première guerre ouverte à grande échelle des communistes, fut un échec. En octobre 1970, la monarchie cambodgienne fut officiellement abolie et remplacée par le régime pro-américain de la République khmère. ♦ Indochine et Vietnam. Il sapait aussi l'accusation selon laquelle des religieux vietnamiens furent massivement exécutés, car elle se heurterait au fait que beaucoup d'entre eux appartenaient au FLN. Après la signature des accords de paix de Paris, entre 10 et 12 divisions de la RDVN stationneront en RVN ainsi qu'environ 300 000 combattants du Front national de libération du Sud Viêt Nam. Dès le 25 mars 1954, certains haut placés de l’armée américaine voyaient la possibilité d’intervenir dans l’actuel Vietnam, en utilisant des bombardiers, afin de venir en aide aux Français pris dans la bataille de Diên Biên Phu[11]. La politique ne l'intéressait guère, il était un stratège militaire. Il lança également des programmes de transfert de populations dans des « hameaux stratégiques[46] », à savoir selon Chomsky des camps de concentration ou des bidonvilles[45]. Les Sud-Vietnamiens qui ont fui leur pays constituent une force économique aux États-Unis et ailleurs. Ce tribunal se voulait l'héritier de celui de Nuremberg même s'il n'en avait pas la même valeur juridique, du fait de l'absence de toute sanction prise contre des accusés dûment nommés. Durant l’ère Eisenhower se développa un « complexe militaro-industriel » : des films à gros budget se firent avec l’aide de l’armée. Les estimations de pertes les plus basses, basées sur les déclarations (à présent reprises) du Nord Viêt Nam étaient autour de 1,5 million de Vietnamiens tués. Jusqu’à la fin de sa présidence, Kennedy sera tiraillé entre le retrait et l’accroissement de l’intervention américaine au Vietnam[24]. Twitter. Trente-cinq années de guerre : 1940-1975, de Dennis Wainstock et Robert L. Miller (Nouveau Monde Éditions, 2017). La guerre du Vietnam en fera un usage massif et deviendra la plus grande guerre chimique de l’Histoire de l’humanité. Hué (l'ancienne cité impériale) tombe le 25 mars, puis Đà Nẵng (la seconde cité du Việt Nam) le 2 avril. Description en anglais. Les principaux supporteurs de Diệm se trouvent en Amérique du nord, non au Vietnam libre »[39]. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. En effet, les autorités américaines refusent d’imposer une censure dès le départ, car les États-Unis n’étaient pas officiellement en guerre. Trente-cinq années de guerre : 1940-1975, de Dennis Wainstock et Robert L. Miller (Nouveau Monde Éditions, 2017). Les films sur la guerre Il fut tué le 2 novembre avec son frère Ngô Ðình Nhu et une junte militaire fut mise en place, avec à sa tête le général Dương Văn Minh. Après la victoire de la RDVN, les deux Viêt Nam furent réunifiés pour former l'actuelle république socialiste du Viêt Nam, et la capitale fut basée à Hanoï, jusqu'alors capitale de la RDVN ; le Parti communiste vietnamien devint parti unique. En 1955, le Front National de Libération du Viêt Nam (FNL) se créé pour s’opposer au pouvoir mis en place par Ngô Dinh Diêm (les combattants sont appelés Viêt công). Mais la présence américaine dès les années 1960 met le feu aux poudres. "Le gouvernement Eisenhower quitta le pouvoir sans avoir apparemment jamais compris jusqu'à quel point l'Amérique s'était liée à la survie du Sud-Vietnam"[41]. Guerre Vietnam combattants et guerre froide LES GUERRES DU VIETNAM … Un pays sous occupation Au XX siècle, le Vietnam aura été l'objet de nombreuses convoitises. Comment s'est terminée la guerre du Vietnam ? Même 40 ans après la fin de la guerre au Vietnam, les anciens soldats américains souffrent actuellement du syndrome de stress post-traumatique (TSPT) ou d’autres problèmes de santé mentale, selon une étude publiée dans JAMA Psychiatrie. Celle-ci fonde en 1964 «l’association Student for a democratic society». En 1968, le président Johnson débuta sa campagne de réélection. En France, il a été souligné que la chute de Saïgon ne s'était accompagnée d'aucun bain de sang, contrairement aux prédictions alarmistes du gouvernement sud-vietnamien[93],[94] ; ou encore que si les violations des droits de l'hommes étaient incontestables, les prisonniers en camp de rééducation n'étaient pas tous innocents : il y avait aussi d'anciens tortionnaires du gouvernement de Saïgon[95]. Elle se déroula après la … Dans un but de ne pas se faire traiter de faible par la population, les médias et l’opposition républicaine, il a fait augmenter l’effort de guerre au Vietnam[22]. La guerre du Viêt Nam faisait suite à la guerre d'Indochine. 12 oct. 2020 - Découvrez le tableau "Guerre du vietnam" de John philipps Cote sur Pinterest. Et l'armement soviétique transitait parfois par le territoire chinois. D'après Newsweek, "les communistes n'ont réagi qu'en mai 1974 pour regagner du terrain perdu"[83]. La politique de renforcement a été créée par le congrès américain après la guerre du Vietnam. Nous votons pour le moyen le moins onéreux de protéger[…] notre sécurité et notre pouvoir d’obtenir certaines richesses des territoires d’Indochine et du Sud-Est asiatique qui nous sont nécessaires. Mais ce sont surtout Le Merdier (1978) de Ted Post avec Burt Lancaster, Voyage au bout de l'enfer (1978) de Michael Cimino avec Robert De Niro, ou encore Apocalypse Now (1979) de Francis Ford Coppola, qui marquent les esprits. Cela devait aussi donner, selon le mot de Henry Kissinger, « l'intervalle nécessaire » au désengagement des troupes américaines. Sous la présidence Johnson cette fois, les États-Unis rompent leurs relations avec le président Diêm (assassiné la même année), puis renforcent leur présence dans le Sud "pour faire échec au communisme". L'américanisation du Sud-Vietnam commence au début des années 1960 sous la présidence Kennedy. Le but était d'aider la RVN à mettre progressivement en place sa propre armée afin qu'elle puisse se défendre par ses propres moyens. Concrètement aussi, le président Johnson dut s'engager le 31 mars à un arrêt progressif des bombardements sur la RDV. De son côté, la Maison-Blanche s'abstint d'écouter les conseils des faucons qui à Washington et Saïgon réclamaient un minage du port nord-vietnamien d'Haïphong[58]. Beaucoup de jeunes Américains qui rejetaient « l'hypocrisie d'une démocratie » dont étaient exclus selon eux les Afro-Américains et les populations non blanches du tiers monde, deviennent « anti-impérialistes »[119]. Du peu d'intellectuels qui ont survécu à la catastrophe, très peu ont pu trouver un travail car une bonne partie d'entre eux était contre le gouvernement communiste qui les a par conséquent privés de travail[133]. La déclassification de certains documents, en 2009, montra toutefois que Nixon avait mis au courant John C. Stennis, sénateur démocrate qui était secrétaire du Comité des forces armées du Sénat, de la préparation de l'intervention surprise[62]. Pendant la guerre d'Algérie j'ai toujours refusé de mettre en parallèle le terrorisme à la bombe qui était la seule arme des Algériens et les actions et exactions d'une riche armée de 500 000 hommes occupant tout le pays. Les États-Unis inscrivirent ce conflit dans une logique de guerre froide en s'appuyant sur une stratégie anti-communiste. Le FNL utilisait le territoire cambodgien comme base de repli ou bien pour acheminer du matériel — par la piste Hô Chi Minh, le port de Kompong Som. Le 20 décembre 1960, était créé au Sud, le Front national de libération du Sud Viêt Nam (FNL). Elle fut créée par le Général Võ Nguyên Giáp et ses compagnons Lê Đức Thọ et Phạm Văn Đồng dans le cadre des guerres d'indépendance … Ce repli s'achèvera le 29 mars et l'armée du RVN ne dispose plus de l'appui aérien américain. Pour le général américain Maxwell Davenport Taylor, il était en effet nécessaire « d'établir un gouvernement donnant raisonnablement satisfaction », quitte à la remplacer par une « dictature militaire »[40]. ». En 1945, la reconquête de l'Indochine par la France puis l'échec des gouvernements vietnamien et français à s'accorder sur un modus vivendi conduisirent en décembre 1946 à la première guerre d'Indochine. Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. Seymour Hersh ajoute qu'il permit d'étendre son emploi à l'encontre de cibles civiles[46]. Le géographe français Yves Lacoste se rend sur place et constate qu'à des endroits précis, visés et atteints par les bombardements les digues pouvaient désormais tomber sous la pression de la Mousson, qui, en 1972, le précise Béatrice Giblin s'avéra heureusement faible[82]. À partir de 1966, le nombre de militants diminua drastiquement, mais la mobilisation se renforça l’année suivante[72]. Le nord lance de multiples petites attaques de diversion sur les provinces du centre afin de dérouter l'état-major sudiste et le forcer à laisser ses troupes dispersées. Soutenus par d'intenses barrages d'artillerie et de nombreux chars d'assaut, 200 000 soldats de la RDVN traversent la zone démilitarisée le 30 mars 1972 et balaient les unités de la RVN. Son but était de prévenir les incursions des unités de la RDVN qui s'infiltraient au sud via la Piste Hô Chi Minh au Cambodge. L'offensive du Tết releva en partie de la guerre psychologique. Humphrey remporta l'investiture de son parti et se présenta contre Richard Nixon dans les élections générales. Réunifié, le Vietnam devient la République Socialiste du Vietnam en 1975. Le même mois fut également créé un commandement militaire américain à Saïgon : le Military Assistance Command, Vietnam (MACV) sous les ordres du général Paul Harkins. Après des élections largement truquées, Ngô Đình Diệm devint président du Sud Viêt Nam (la république du Viêt Nam (RVN)) le 24 octobre 1955[34], et fut salué par le gouvernement américain comme un nouveau héros du monde libre[35] avec un régime nationaliste et anticommuniste. En plus du problème prioritaire et urgent du ravitaillement résolu par Mme Nguyen Thi Binh, signataire des accords de paix de Paris au nom du Front national de libération du Sud Viêt Nam, il y eut le problème d’une « catastrophe sociologique » sans précédent pour une population rurale agglutinée dans des villes de garnison, depuis 1946, vivant d’une « économie des poubelles », des déchets des armées et des fournitures militaires dont le « marché aux voleurs » était célèbre, avec les drogues et la prostitution tout autour. Repéré par Claire Levenson — 9 août 2014 à 11h07. Ce mouvement subi une double critique concernant le rôle des médias dans la guerre. Facebook. La guerre du Vietnam (1959-1975) hante peu les imaginaires contemporains. Après avoir pris les plateaux centraux et coupé les forces sudistes en deux, puis écrasé la partie nord du Viêt Nam du Sud, les troupes de l'armée populaire vietnamienne se tournèrent ensuite vers le sud, tandis que de nouvelles troupes franchissaient la frontière depuis la RDVN. Khe Sanh, South Vietnam: Marines duck as a Marine CH-46 Sea Knight helicopter runs the gauntlet of enemy fire to land at Khe Sanh. En mars 1970, Sihanouk fut renversé par un coup de force du prince Sisowath Sirik Matak, vice-premier ministre et du maréchal Lon Nol, Premier ministre. Les Vietnam Vets, les anciens combattants du bourbier vietnamien, n'ont jamais digéré d'avoir été montrés du doigt pour avoir servi leur pays. Il fallut attendre la fin de la guerre pour que la télévision américaine commence à donner plus de liberté aux journalistes afin qu’ils ne diffusent pas seulement des messages et images positives de la guerre, selon les ordres de la Maison Blanche[32]. Selon la mythologie vietnamienne, le premier souverain du Vietnam était Hung Vuong, qui a fondé la nation en 2879 avant J.-C. Des crises internes secouent les deux blocs, ce qui favorise les mouvements de décolonisation impulsés au XXe siècle et amplifiés avec l'expansion du communisme en Asie. En tout, selon une enquête publiée dans un journal sud-coréen en mars 2016, 9 000 civils sud-vietnamiens ont été tués en 80 massacres durant toute cette guerre par l'armée sud-coréenne[100]. Les pertes humaines, militaires et civiles sont considérables. Le résumé Deux bataillons de missiles sol-air Hawk furent installés sur la base de Da Nang très proche de la frontière de la RDVN. En février 1968, cette deuxième guerre d’Indochine (après celle qui opposa les communistes vietnamiens aux Français) arrive à un tournant avec une contre-offensive massive du Vietcong, l’« offensive du Têt » (du nom de la grande fête du Nouvel An vietnamien). C'est la même chose au Viet-nam. Sur grand écran, Les Bérets Verts, de Ray Kellogg et John Wayne, sort dès 1968. Le 8 octobre, les deux parties s’accordent sur d'importantes concessions mutuelles. Le Musée d’art des îles San Juan (SJIMA) présente «MY WAR: Photographies de vétérans du Vietnam en temps de guerre» du 5 avril au 3 juin 2019. 1972 est de plus une année terrible pour l'exécutif américain, avec le scandale du Watergate et la publication des Pentagon Papers qui éclaboussent la classe politique. Il convient d'aborder le sujet par le rappel liminaire de quelques chiffres : Elle ne dévoilait que des images sélectives et ne permettait pas à l’auditoire de comprendre réellement la complexité de la situation[31]. Ainsi, aucun des soutiens militaires promis pour la défense du gouvernement de la RVN n'est envoyé, bien que l'aide économique continue. En décembre 1974, les troupes de la RDVN font une nouvelle tentative en envahissant la province de Phuoc Long (en) depuis le Cambodge. Et il précise qu'il n'y a pas non plus pour les Américains d'enjeu économique, de défense d'entreprises privées, nationalisées par l'ennemi[120]. Mais il répondit : « je n'ai pas envie d'aller faire joujou avec un vieillard anglais de 94 ans »[106]. Les Vietnam Vets, les anciens combattants du bourbier vietnamien, n'ont jamais digéré d'avoir été montrés du doigt pour avoir servi leur pays. L’absence de restriction officielle leur permet donc de constater et de communiquer l’inexactitude du portrait dressé par le gouvernement américain. Les combattants Le budget de la Défense de ce pays a atteint un maximum de 9,5 % de leur PIB durant cette période[116]. Bien que Richard Nixon ait promis à la RVN qu'il lui apporterait un soutien dans l'éventualité d'un effondrement de la situation militaire, le Congrès des États-Unis vote contre tout appui financier à des actions militaires dans cette région. Le nombre de morts militaires de 1965 à la fin du conflit se situerait au-dessus de trois millions[91]. De son côté, la RDVN savait que Nixon, empêtré dans ses difficultés, ne bougerait pas, tandis que l'appui soviétique et chinois augmentait en conséquence, le risque de confrontation directe entre Grands ayant disparu. Les journalistes dénoncent les nombreuses pertes civiles ainsi que les destructions récurrentes des bâtiments et des hôpitaux vers la fin de la guerre[66]. Pourtant l'URSS maintenait une politique de coexistence pacifique avec les États-Unis et l'Europe occidentale, qui facilita une rencontre au sommet Kossyguine - Johnson en juin 1967 à Glassboro. Ce sera la première tentative d'invasion d'importance depuis la bataille de Dai Do en mai 1968. De 1975 à 1982, 65 000 personnes sont exécutées au Viêt Nam et plus d'un million sont envoyées en « camps de rééducation » ou dans les « nouvelles zones économiques ». Le nouveau président américain, Lyndon B. Johnson, annula le retrait partiel des troupes, augmenta le contingent et demanda l'aide de plusieurs alliés des États-Unis, notamment la Corée du Sud et l'Australie. Paniqué, Thiệu ordonne la retraite sur Đà Nẵng à la 1re division d'infanterie (sa meilleure unité), alors stationnée autour d'Hué. Il est ainsi très difficile de s'accorder exactement sur ce qui doit compter comme « victime de guerre du Viêt Nam » ; des gens sont encore aujourd'hui tués par des sous-munitions non explosées et des mines, particulièrement les bombes à sous-munitions. La première manifestation se déroula à Washington le 17 avril 1965 totalisant 20 000 personnes qui se rassemblèrent devant le monument de Washington. En novembre 1966 des personnalités telles que Bertrand Russel, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Laurent Schwartz, Gisèle Halimi se concertèrent pour constituer un tribunal d'opinion, le tribunal Russell, que le premier présidait. L'enquêteur estimait qu'il s'agissait majoritairement de victimes des bombardements américains sur la ville. L'ARVN perd 3 000 soldats. Dispersées sur les routes, gênées par le flot de réfugiés, les meilleures troupes sudistes se font annihiler en rase campagne. Le 7 mars, Johnson ordonna le déploiement terrestre d'une brigade de 3 500 Marines en vue de protéger la base de Da Nang ; celle-ci débarqua le lendemain. Durant cette même année, les États-Unis mirent en place une mission militaire à Saïgon, chargée d'assumer complètement l'organisation et l'entraînement de l'armée de la RVN. Malgré cette escalade militaire et son intensité opérationnelle (27 000 ratissages et 60 000 sorties aériennes) en 1962, l'activité du FNL ne faiblit pas. La dernière modification de cette page a été faite le 27 décembre 2020 à 11:20. ID de l’image: PG9Y6M. McCarthy perdit les premières élections primaires dans le New Hampshire, mais il provoqua la surprise en réalisant un score élevé contre le sortant. 19 déc. Dès 1965, les Etats-Unis bombardent massivement le Nord-Vietnam afin de désarmer et désorganiser les combattants. Les effets de la médiatisation de la guerre du Viêt Nam jouent énormément alors qu'affluent au pays des photos d'envoyés spéciaux que l'administration ne sait comment contrer. La guerre du Vietnam a vu s'affronter le Nord-Vietnam, soutenu par le bloc communiste, et le Sud-Vietnam, soutenu par les États-Unis, qui interviennent militairement de 1965 à 1973. Le coup porté à la campagne de Johnson, combiné à d'autres facteurs, le menèrent à annoncer le retrait de sa candidature, lors d'un discours télévisé surprise le 31 mars. 4 (2005) : 549-. Ce n'est cependant qu'à partir de 1965 que les États-Unis interviennent massivement au Viêt Nam, après la résolution du golfe du Tonkin d'août 1964. Dès le début du XXe siècle des mouvements anticolonialistes sont créés en Indochine française, mais le mouvement indépendantiste ne commence vraim… En avril 1965, la RDVN décréta la mobilisation générale et décida de faire intervenir des unités régulières de l'armée populaire vietnamienne au Sud. L'incident du Mayagüez de 1975 au Cambodge est considéré comme la dernière bataille de la guerre du Viêt Nam et opposa des combattants américains et Khmers rouges. »[110]. Durant les accords de Genève , qui sépara le Vietnam en deux, le secrétaire d’État des États-Unis, John Foster Dulles, voulait préparer psychologiquement les Américains à intervenir au Vietnam d’ici deux ans[14]. Raymond Aron explique qu'à la différence des Français en Indochine, de 1946 à 1954, les Américains ne défendent pas un empire mais un régime anticommuniste, dans le cadre de la guerre froide au Sud Viêt Nam, dans une stratégie de containment et conformément à la théorie des dominos. Il convient d'aborder le sujet par le rappel liminaire de quelques chiffres : En janvier 1963, la bataille d'Ấp Bắc, engagement militaire relativement mineur entre le FNL et l'Armée de la RVN (ARVN), voyait les premières pertes américaines parmi les conseillers qui encadraient l'ARVN. En juin 1963, un moine bouddhiste s'immola par le feu sur une place de Saïgon, d'autres moines suivirent son exemple pour faire connaître leur opposition au régime de Diem. En novembre, Kennedy signe le National Security Action Memorandum 115, autorisant l'utilisation de défoliant[42],[43] ; il autorisait également, selon Richard Reeves[44] et Noam Chomsky[45], le recours au napalm pour détruire les récoltes et le couvert végétal. La guerre du Vietnam intervient en pleine Guerre froide, alors que le monde est divisé en deux blocs : le bloc communiste à l'est et le bloc capitaliste à l'ouest. Le bilan pour les forces armées américaines est estimé à 58 177 soldats tués et 153 303 blessés[89]. (Paris : Economica), p.108, André Muraire, Hollywood-Vietnam (Paris : Michel Houdiard Éditeur), p.33, André Muraire, Hollywood-Vietnam (Paris : Michel Houdiard Éditeur), p.34, André Muraire, Hollywood-Vietnam (Paris : Michel Houdiard Éditeur), p.43, Andrew Hoskin, Televising War : From Vietnam To Iraq, (Londres et New-York : continuum), p.13, Andrew Hoskin, Televising War : From Vietnam To Iraq, (Londres et New-York : continuum), p.16-17, Andrew Hoskin, Televising War : From Vietnam To Iraq, (Londres et New-York : continuum), p.18, Mémorandum inédit sur les inconvénients de la pacification, diffusé au sein des troupes américaines en 1965, et dont une copie fut donnée par Vann à Alex Carey, Université de Nouvelle-Galles du Sud, Australie, Cette partie de l'offensive du Tết est le thème principal de la seconde partie du film, Les députés votèrent sous une menace de mort. Plusieurs personnalités américaines s'engagent contre la guerre du Viêt Nam : Des intellectuels, des artistes et des musiciens américains prennent position contre l'engagement de leur pays au Viêt Nam : Ayn Rand, Jerry Rubin, Phil Ochs, Jane Fonda, Joan Baez, Norma Becker (en), Maggie Kuhn (en), Norman Mailer, Paul Goodman, Will D. Campbell (en), Martin Luther King, Tom Paxton, Black Panther Party, Howard Zinn, Noam Chomsky, Bob Dylan, Daniel Ellsberg ainsi que le britannique John Lennon. Le 10 février, le FNL attaqua Quy Nhơn et provoqua la mort de 21 Américains. Finalement, devant le mouvement activiste croissant, le président Richard Nixon a déclaré en 1969 que peu importe les circonstances, il ne se laisserait jamais influencer par ce mouvement. The Vietnam War (Penguin, 2017). SSPT affectant «un quart de million» d'anciens combattants de la guerre du Vietnam. Les pertes du Sud Viêt Nam sont estimées à 255 000 militaires et 430 000 civils tués, dont 80 000 en 1974, soit plus que toute autre année de guerre, alors que les forces américaines avaient été évacuées. 2020 - Explorez le tableau « Vietnam » de Joseph Huser, auquel 878 utilisateurs de Pinterest sont abonnés.